Straußenführer 2019


Anzeigen

Architekturtage 2019






Rahmenladen



domani




Veranstaltungsdetails

Sa   14. September 2019
Partys Straßburg La Laiterie
22:30 Uhr: Festival Ososphere 2019 – Agoria + Fjaak + Joris Delacroix u.a.


Vom 13. bis 22. September nimmt das Elektro-Festival Ososphère wieder Quartier in und um die Laiterie mit vier elektronischen Nächten auf vier Dance-Floors (13.+14+20+21 September). Dazu gibt es eine Ausstellung und andere improvisierte Events.

Bitte beachten Sie dass die vier Dance-Floors nur eine begrenzte Kapazität haben, sodass der Zugang von Zeit zu Zeit eingeschränkt sein kann.




 

AGORIA


(F)


Agoria (aka Sébastien Devaud) sort aujourd’hui son premier album en huit ans, Drift.

Devenu citoyen du monde par la grâce de sets improbables, Agoria persiste avec un beau systématisme à s’aventurer hors des sillons rebattus de la réflexologie du Dance-Floor. Il pratique donc le noble art en aristocrate qui sait se nourrir à la source originelle du Detroit Sound pour s’en affranchir en science et conscience, notamment par un récent Drift qui renouvelle les codes.





 




 

FJAAK


(GER)


Trio aux initiales de quatuor et devenu récemment duo, berlinois ancré depuis 10 ans dans le style anglais,  FJAKK s’autoproclame «techno boys band », histoire de faire grincer les dents et de déconcerter jusqu’au bout en ignorant le sourire aux lèvres les frontières entre Techno, House et Breakbeat. FJAKK sélectionne avec le plus grand soin les lieux de ses interventions : l’Ososphère se réjouit qu’il ait accepté son invitation.





 




 

JORIS DELACROIX superset


(F)


Entré en électronique au cœur de l’adolescence, Joris Delacroix ne boude pas le passage à l’âge adulte. Son langage pioche dans le vocabulaire house, deep house et électronica.

Aujourd’hui, le garçon timide de jadis est à la tête du label qui l’avait découvert et traque à son tour les talents au sein de Way Of House. Son nouvel album, « Night Visions », réussit la jonction entre transe électronique et poésie mélodique. Joris Delacroix revient à Strasbourg avec le Superset,  concept singulier de performance hybride entre Live et DJ Set qui ouvrent de nouvelles portes de la perception électronique.





 




 

JULIAN JEWEIL


(F)


Un “air conditionné” qui depuis Marseille, investit les platines les plus en vues aux quatre coins de la planète, des signatures sur le label de Richie Hawtin ou celui de Popof, des remixes qui font mouche, Julian Jeweil poursuit à grandes enjambées un parcours qui l’emmène en terres d’Ososphère.





 




 

OXIA B2B NICOLAS MASSEYEFF


(F)


Fer de lance de la musique électronique française depuis plus de vingt ans (remember la Goodlife et le légendaire Domino), Oxia investit le dance-floor sans renoncer à l’harmonie. De ses recherches de pionnier et ses aventures underground jusqu’à la signature internationale par le hit, Oxia poursuit une trajectoire qui se renouvèle sans cesse en se frottant au contexte.

 

Propriétaire du mythique magasins de disques Limelight, acteur central du « Bal des Fous », Nicolas Masseyeff a été percuté par la techno dès les late 80’s. Et s’il ne produit que depuis une dizaine d’années, c’est au sein de maisons de qualité qu’il développe son impressionnant catalogue, collaborant ainsi notamment avec Oxia, Miss Kittin ou Bodzin et Romboy, au cours d’une trajectoire qui articule éclectisme et exigence.




 




 

JOYCE MUNIZ


(BRA)


Joyce Muniz est avant tout une selector, une qualité affinée par l’immersion dans le never ending sillon de son immense collection de vinyles ! Quittant São Paulo au Brésil pour s’immerger dans l’underground viennois, elle réunit en un geste les sons de son pays d’origine avec les rythmes contemporains structurés par l’architecture de la capitale autrichienne. Ses sets embarquent le danseur dans une electronica moderne qui flirte de manière très personnelle avec la house music, entrechoquant dans un vacillement jouissif les rythmes colorée et les percussions profondes et sombres.





 




 

LOUISAHHH


(USA)


Toujours plus à l'Ouest... La Californienne Louisahhh... embruns réverbérés, nappes sombres et electro post-sunset. Une collection de post-songs pour traverser les dance-floors par leurs soubassements.





 




 

ONYVAA live


(USA)


California Girl du siècle à construire, la DJ et productrice ONYVAA est une nouvelle arrivée sur la scène techno Européenne, qu’elle marque de sa techno mélodique et traversée de sons analogiques bruts sous influence Detroit Sound.

Dans ses live, ONYVAA combine boucles élaborées avec son eurorack modulaire, basses profondes et kicks intenses associés à des nappes mélodiques lancés grâce aux pads et aux synthés, samples sortis d'une sélection de vinyles chinés dans les brocantes parisiennes et sons uniques tirés de field recording.





 




 

ZIMMER live


(F)


Incarnant le renouveau de la scène électronique française au sein du collectif Roche Musique, Zimmer a investi le dance-floor comme un territoire de récit collectif. Sombre, mystique, intense, la musique de Zimmer flirte avec la disco hypnotisante recrachée par le vortex temporel qui nappe la scène techno, s’empare de fragments de lignes mélodiques de guitares ou synthétiseurs disséminées dans le paysage et impose son rythme à celui qui s’y immerge.





 




 

VIGO


(F)


Party-prenante de la dynamique électronique strabourgeoise, Vigo est l’instigateur du festival Longevity - dont la programmation décline sa play-liste passionnelle - et fut l’une des têtes agissantes de La Kulture. En solo ou au sein du duo Iron Horses, ses sets sont nourris de ses années passées à arpenter les terres électroniques européennes et les sillons de vinyl qui les prolongent.






 

SHÔNAGON live


(F)


Rythmiques brutes, mélodies entêtantes, Shônagon distille un chaud-froid électro en quête d’intensité vibratoire. Productrice et performeuse live, elle mêle contrôleur, clavier analogique et apparitions vocales, pour dessiner un univers entre sombre narration et émotions claires.





 

ROBIN DUPONT


(F)


Robin Dupont est un jeune DJ prometteur et un acteur central des nuits strasbourgeoises dont les nombreux projets ont transformé la scène électronique alternative. Notamment à l’origine de Mercure (en 2012) et d’Olympe, Robin est alors influencé par une techno sombre et spatiale. En 2016 il assure pendant deux belles années la direction artistique du club strasbourgeois La Kulture, qu’il mène de front avec la création du label Cymatique Records. Le sets de Robin alternent techno mentale et électro acide et groovy.




Text: Veranstalter


La Laiterie
13 Rue du Hohwald
67000 Straßburg
www.artefact.org